Logo et blason

Bienvenue à Schiltigheim ! Multifacette, vibrante, en constante évolution ; hôte de nombreux évènements festifs et culturels d’envergure, riche d’un patrimoine historique, architectural et naturel étonnant, dotée de toutes les infrastructures et services nécessaires à une bonne qualité de vie. Schilick est une ville vivante, et où il fait bon vivre !

Schilick, le petit surnom de Schiltigheim, devient grand !

On donne souvent un surnom affectueux à ceux qui nous sont chers. Ainsi, pour tout le monde, Schiltigheim c’est Schilick. Davantage qu’un simple diminutif, ce surnom est issu de l’alsacien « Schillige » ou « Schelige », dont il est en quelque sorte la version francisée, et ainsi un symbole de cette histoire si particulière, des passages de l’Allemagne à la France et vice-versa, et du particularisme alsacien.

Dans toute la région, on s’est depuis longtemps approprié ce petit nom qui sonne. On dit le « Vieux Schilick » pour parler du centre historique. On lit le Schilick Infos. Les associations, les commerces, les partis politiques et aujourd’hui les groupes des réseaux sociaux l’utilisent dans leurs noms et leurs enseignes. Exception notable par rapport à l’usage en Alsace, ses habitants sont officiellement les Schilikoises et Schilikois (et non les Schiltigheimoises et Schiltigheimois). Sans « c » avant le « k », contrairement à l’usage depuis longtemps arrêté pour Schilick.

Un peu d’histoire

Depuis les années 90 et jusqu’à ce jour, le logo de la Ville de Schiltigheim était un blason rouge et jaune orné de trois merlettes. En héraldique, la merlette (petit du merle) symbolise une participation aux Croisades, et l’absence de bec et de pattes les blessures qu’on y aurait subies. Une légende voudrait que ce soit plutôt Louis XIV qui, lorsqu’il aurait accordé ce blason aux Schilikois, aurait coupé becs et pattes à ces innocents volatiles pour témoigner de sa volonté de faire taire des Schilikois jugés trop insolents.

Croisades, guerres, conquêtes, monarchie absolue… Autant de symboles quelque peu datés qui sont désormais invités, avec les merlettes qui les représentent, à demeurer dans le blason historique de notre ville.

               

En 2022, un nouveau logo qui n’oublie pas ses racines

Afin de traduire une identité de ville en phase avec notre époque, la collectivité a missionné son service communication pour travailler à des codes graphiques plus actuels, aux lignes simples et épurées, tout en conservant des liens avec un riche passé. En particulier avec son passé brassicole et industriel dont les traces sont omniprésentes dans le Schilick contemporain.

Les grandes cheminées, encore en activité (brasserie de l’Espérance), ou conservées à titre patrimoniale (Schutzenberger, Fischer), en sont les éléments les plus visibles. On les retrouve discrètement dans quelques-unes des lettres de ce logo. Dans la continuité du précédent logo, Schilick s’affirme en rouge, symbole d’une ville de caractère et pleine d’énergie.

La skyline schilikoise à l’honneur

Les deux lettres « I » rappellent les deux cheminées de la brasserie Fischer, située à l’entrée de la ville et souvent utilisées comme élément central de la skyline de Schiltigheim.

Pour beaucoup, cette skyline est le premier élément d’identification de notre ville. Les deux cheminées Fischer, coiffées de leurs célèbres chapeaux métalliques, constituaient en réalité un ingénieux système d’aération, indispensable pour brasser l’air saturé en eau des malteries. Entièrement basé sur l’aérodynamique, il ne nécessitait pas de moteur. Une forme de développement durable avant l’heure en quelque sorte.

Cette cheminée double, présente dans notre nouveau logo, est aussi le témoin de cette ville en constante évolution et de ce nouveau quartier en devenir, avec les salles de brassages rénovées, son école, son cinéma…

Les galeries de la glace

Le fameux réseau de galeries souterraines de Schiltigheim joue parfois encore des tours au service voirie de la collectivité. Elles étaient à l’origine destinées au stockage de la glace, et sont pour beaucoup dans le fabuleux développement brassicole qu’a connu la ville. Ainsi, la brasserie de l’Espérance (aujourd’hui Heineken) s’était déplacée en 1863 de Strasbourg à Schiltigheim pour bénéficier de ses sous-sols.

De nos jours, à l’occasion des Journées du Patrimoine, il est possible de visiter certaines de ces galeries qui donnent un petit côté mystérieux à la ville, et engendrent bon nombre de légendes urbaines.

Dans le logo, la lettre « L » qui descend vers les profondeurs est le symbole de cette ville ancrée dans ses racines historiques.

Les malteries


 On distingue à nouveau dans le pilier 
de ce « K » l’une des grandes cheminées qui s’élancent vers le ciel schilikois. A sa droite, deux losanges finissent de former cette lettre « K ». Elles symbolisent par leur dessin des grains de malt, plus représentatifs de l’activité brassicole de Schiltigheim que le houblon. En effet, la ville est avant tout la cité des grandes malteries où l’on transformait les grains de céréale en malt. Une fois réunis, ces deux grains donnent naissance à une flèche stylisée qui pourra être utilisée en tant que pictogramme pour les différents supports de communication de la Ville.

Ce nouveau logo est à l’image de Schilick, une ville vibrante, énergique, audacieuse, pleine de caractère, accueillante, chaleureuse, festive, bien dans son époque et en constante évolution ! « Schilick, ville à vivre », c’est une nouvelle signature qui invite à partager l’expérience schilikoise.