Tribune d'expression

Lieu d’expression libre pour les 39 élus du conseil municipal schilikois.

Retrouvez ci-dessous les paroles de vos élus : le mot de la Maire et ceux de l’opposition.

Le mot de Mme la Maire

En raison de l’approche des élections municipales des 15 et 22 mars 2020, et compte tenu de la législation en vigueur, la maire a décidé de ne pas rédiger d’éditorial pour ce numéro du Schilick Infos.

Par ailleurs, la publication du magazine reprendra après les élections municipales.

 

La tribune de l'opposition

Groupe Schilick pour tous

Depuis le renouvellement de la charte handicap, nous avions de vraies raisons d’espérer que la maire donne un nouveau souffle à l’action sociale à Schiltigheim, hélas ce n’est pas le cas. Même si le service social fait de son mieux avec les moyens dont il dispose, l’absence de vision politique de la maire en la matière se fait jour.

Les navettes gratuites, qui ont été mises en service en 2015, n’ont pas circulé sur plusieurs jours pendant la semaine du 25 novembre 2019 parce que la maire n’a pas anticipé leur renouvellement auprès du concessionnaire. Certes, des navettes banalisées les ont remplacées, mais les usagers, notamment nos aînés, n’étaient pas au courant de ce changement qui a entraîné beaucoup de désagréments. Pourquoi la maire n’a pas communiqué en avance auprès de nos seniors sur ce problème des navettes pour qu’ils puissent prendre leurs dispositions ?

La prise en compte des handicaps dans l’action de la municipalité actuelle se fait toujours attendre. La Ville de Schiltigheim devait mettre en place un Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) pour mettre aux normes l’ensemble des bâtiments publics d’ici 2022. En 2019, la maire a budgété 500 000 euros pour que les personnes en situation de handicap puissent accéder aux établissements recevant du public (ERP), soit moitié moins que l’année précédant son arrivée aux commandes de Schiltigheim. Au mois de juin dernier, elle a encore réduit cette somme de 100 000 euros. Le budget alloué aux personnes en situation de handicap se réduit comme peau de chagrin à Schiltigheim. Pourquoi la maire abandonne nos concitoyens en situation de handicap et laisse leur situation se détériorer de jour en jour ?

La féérie d’hiver et sa soirée de solidarité témoignent aussi de cet abandon systématique de la maire de Schiltigheim sur les actions sociales qu’elle pourrait mener pour le bien des Schilikois. Pendant cet événement, des enfants schilikois ont pu bénéficier de la patinoire en payant un tarif très abordable. Fin 2018, la maire s’est engagée en Conseil municipal pour remettre en place cette manifestation afin que les Schilikois profitent d’un moment de détente à moindre coût pendant les fêtes de fin d’année tout en participant à une soirée de solidarité pour les plus démunis. Un an après, les Schilikois attendent toujours une action claire dans ce sens.

Le relogement des familles des victimes de l’incendie du 03 septembre 2019 est emblématique de l’inaction sociale de la maire. Elle s’est engagée à reloger toutes les familles concernées dans les plus brefs délais. Plusieurs mois après, des familles schilikoises sont toujours dans l’attente d’un hypothétique relogement, sachant que nous sommes en hiver. C’est triste pour nos concitoyens que la maire de Schiltigheim n’en fasse pas une priorité.

L’action sociale à Schiltigheim souffre de l’absence de vision claire de la maire. Avec la maire actuelle, on pourrait parler d’inaction sociale que plutôt d’action sociale au profit des Schilikois les plus fragiles, que sont nos ainés, les personnes en situation de handicap ou les personnes en grande précarité. Les Schilikois méritent mieux qu’une telle inaction.

Groupe Schilick pour tous

06 85 42 46 97/ schilickpourtous@gmail.com
www.schilickpourtous.com
Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro.

 

Groupe Osons pour Schiltigheim

Difficultés restauration scolaire – école Rosa Parks : des conditions indignes

Tout d’abord permettez-nous de vous souhaiter une belle année 2020.

Des parents d’élèves de l’école Rosa Parks nous ont fait part de leurs plus vives inquiétudes concernant les conditions dans lesquelles leurs enfants déjeunent à la cantine.

Les problèmes de cantine, qui concernent beaucoup d’enfants dans toute la Ville, engendrent de grandes difficultés d’organisation pour les parents et les enfants. L’école Rosa Parks, située dans le quartier du Marais, n’a pas été épargnée.

Les enfants déjeunent dans une annexe vitrée. Cet espace est mal isolé et les températures y sont basses car difficile à chauffer.

Pourtant, le centre socio culturel du Marais, situé à proximité, serait une solution provisoire permettant aux enfants de manger dans des conditions dignes.

Nous demandons à Madame la Maire d’étudier notre proposition au plus vite en attendant de trouver une solution pérenne.

Anne Meunier Conseillère Municipale – Ahmed Fares Conseiller Municipal
Groupe Osons pour Schiltigheim / 06 56 73 18 31

 

Non-inscrits

2020, fin de la galère ?

Depuis la rentrée une centaine de parents n’arrivent pas à avoir de place à la cantine pour leurs enfants. Combien sont-ils exactement, personne ne le sait car le service scolaire n’a aucune alerte quand la demande d’un parent est rejetée. Il parait que c’est la faute du logiciel (celle-là on ne nous l’avais pas encore faite). En réalité la municipalité n’a pas anticipé les conséquences de ses choix politiques idéologiques ou l’on a oublié le bon sens. Espérons que la nouvelle année marquera la fin de cette amateurisme coupable et la fin de cette galère pour les parents. Bonne année 2020 à vous tous

Fabien Bresson, conseiller municipal indépendant

D'autres infos qui pourraient vous intéresser :

Conseil municipal
Le conseil municipal de Schiltigheim est constitué de 39 élus au suffrage universel lors des élections municipales ayant lieu tous les 6 ans. 
En savoir plus