Tribune d'expression

Lieu d’expression libre pour les 39 élus du conseil municipal schilikois.

Retrouvez ci-dessous les paroles de vos élus : le mot de la Maire et ceux de l’opposition.

Le mot de Mme la Maire

Chères Schilikoises, chers Schilikois

Novembre est le mois de la grande fête de l’illustration et du livre jeunesse avec Schilick on Carnet. Ouverte à toutes les familles, cette 8e édition accueillera également 60 classes issues des écoles de tous les quartiers de la ville. Ces enfants pourront aller à la rencontre de seize illustrateurs de talents et y découvrir de nouvelles pratiques artistiques. Ce salon, au succès sans cesse croissant, est la parfaite illustration de cette culture qui sait être à la fois populaire et de qualité, tout en étant accessible à tous.

Il y a 40 ans Schilitigheim créait le premier Conseil municipal des enfants, celui des jeunes vient de fêter son 30e anniversaire et la Maison du jeune citoyen a ouvert ses portes il y a 20 ans. Les temps ont changé mais l’envie de s’impliquer demeure intacte. Les actuelles « marches des jeunes pour le climat » le montrent bien. Pour rester en phase avec les évolutions de notre société, la Ville de Schiltigheim organise avec l’ANACEJ, le 16 novembre, une grande rencontre auxquels participeront des représentants de tous les Conseils des jeunes et des enfants du Grand Est. Chaque jeune (et moins jeune) Schilikois pourra venir y participer pour permettre à notre ville de rester pionnière en matière d’implication des enfants et des jeunes dans la vie de la cité.

Pour adopter une consommation et des comportements plus responsables, encore faut-il être bien informé. Pour la deuxième année consécutive, je vous invite à participer à une journée d’actions et de sensibilisation autour de la réduction des déchets, en partenariat avec l’association Zéro Déchet. L’occasion de faire le plein de bonnes idées et de conseils concrets. Si les solutions écologiques sont l’affaire des États, des collectivités et des entreprises, il appartient aussi à chacun de nous de faire sa part. Il n’y a pas de petits gestes quand nous sommes des milliers à les faire.

Danielle DAMBACH
Maire de Schiltigheim, Conseillère à Strasbourg Eurométropole

La tribune de l'opposition

Groupe Schilick pour tous

Les Schilikois veulent de la culture pour tous !

Au mois de septembre dernier, la traditionnelle présentation de la saison culturelle nous a interpellés sur les choix de programmation de la municipalité actuelle en matière culturelle. L’ouverture de la saison aurait pu être l’occasion de renouveler en profondeur l’offre à plusieurs titres.

Les artistes. Schiltigheim est une ville artistique, où plusieurs artistes vivent au quotidien. La maire aurait pu donner plus de place aux talents et futurs grands talents locaux. Hélas, c’est une fois de plus une occasion ratée car à part trois ou quatre personnes, les artistes schilikois sont peu présents dans l’Échappée Belle 2019-2020, le livret de présentation de toute la saison en cours. Les Schilikois veulent plus d’artistes schilikois sur les différentes scènes de la ville.

La programmation. Entre les notes classiques et la programmation jazz, il reste peu de places disponibles pour les spécialités locales. En effet, il faut de tout pour faire un monde et cette expression est encore plus vraie sur le plan culturel et artistique. Après notre tribune dans le Schilick Infos du mois d’avril dernier, où nous pointions du doigt le traitement réservé à certains participants du Bouc bleu et par conséquent de la culture populaire, il y a de vraies raisons de s’inquiéter de la programmation. Les Schilikois veulent que la maire fasse une politique culturelle équilibrée dans notre ville en faisant cohabiter culture élitiste et culture populaire. Mais aussi en donnant toute sa place à la culture locale tout en conservant une ouverture nécessaire sur le monde.

Les lieux d’expression culturelle et artistique. La programmation culturelle dans notre ville est très localisée dans quelques endroits comme la Briqueterie ou le Cheval blanc. Aujourd’hui, il faut que la maire soit plus ambitieuse en apportant la culture au cœur des différents lieux de vie des Schilikois. Elle devrait soutenir par exemple le projet d’annexe de l’École des Arts, que nous avons initié, au quartier des Écrivains pour implanter également la culture dans ce secteur. L’exemple strasbourgeois de l’Espace K montre la réussite culturelle au sein d’un Quartier prioritaire de la ville (QPV). De la culture oui, et surtout accessible à tous les Schilikois.

Le budget culture à Schiltigheim. La ville consacre 2,4 millions d’euros chaque année pour la culture. Les Schilikois sont en droit d’exiger une programmation à la hauteur de ce budget en présentant plus d’artistes locaux, en programmant des spectacles en phase avec les aspirations des Schilikois et dans des lieux qui leur sont familiers. Plus grave pour nos concitoyens, le déficit des « actions culturelles ». En 2018, les « actions culturelles » ont eu un manque à gagner de 1,2 million d’euros et cette situation s’est encore détériorée de 220 000 euros depuis un an. Que fait la maire pour la culture ? Ses choix culturels sont déficitaires sur le plan budgétaire, sur le plan de la programmation et sur l’ancrage territorial. Les Schilikois veulent de la culture partout et de la culture pour tous !

Groupe Schilick pour tous
06 73 96 32 84 / schilickpourtous@gmail.com
www.schilickpourtous.com
Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro.

 

Non-inscrits

Ecologiste : A Schiltigheim c’est juste une étiquette à la mode

Les élus écologistes et socialistes de la majorité ont voté le 27 septembre pour la modification du Plan Local d’Urbanisme. Les conséquences sont dramatiques pour notre ville, notamment plusieurs milliers de M2 de construction supplémentaire de logement sur le site Alsia et sur le site Air product, avec au passage une belle plus-value sur le prix des terrains pour cette société américaine sans aucune contrepartie. En 2018, suite à la démission d’élus contre cette surbétonisation de notre ville, ils ont été élus pour arrêter cela. Force est de constater qu’ils vont encore plus loin que leur prédécesseur à qui ils doivent leur élection. Un retour d’ascenseur qui défigurera notre ville pour longtemps. A part se déplacer en vélo sans créer le moindre kilomètre de piste cyclable, qu’ont-ils d’écologistes ?

Fabien Bresson
conseiller municipal indépendant

 

Sécurité des cyclistes : une priorité !

Alors que la municipalité sortante manifestait avec les associations CADR 67 et Vélorution pour réclamer plus de pistes cyclables, Robert Herrmann indiquait en réunion publique que l’Eurométropole de Strasbourg avait proposé de sécuriser la rue de Lauterbourg pour les cyclistes mais que la ville de Schiltigheim avait refusé… information réfutée par Mme Dambach ! Quelle que soit la vérité sur ce dossier, nous réclamons des aménagements urgents pour sécuriser les points noirs dangereux, et un phasage des travaux nécessaires sur plusieurs années dans une approche globale et cohérente. Cela aurait être été plus simple si Mme la Maire s’était battue pour Schilik en obtenant un poste vice-Présidente de l’Eurométropole comme les Maires précédents.

Ahmed Fares
conseiller municipal indépendant / 06 56 73 18 31

 

Cyclistes : des discours aux actes !

Question vélo, la situation a peu évolué depuis l’arrivée de la nouvelle municipalité. Les bandes cyclables sont toujours encombrées de véhicules en stationnement, les grands axes ne sont pas équipés et l’accès à certains équipements sportifs et culturels reste particulièrement dangereux. Par exemple, pour se rendre à la salle des fêtes, au stade Romens, à la piscine ou au Gymnase Leclerc. Les rues sont larges, les véhicules roulent vite, des poids-lourds sont régulièrement stationnés sur ces axes véritablement à risque pour les cyclistes qui les empruntent. Pourquoi ne pas prévoir de vraies pistes cyclables sur ces rues ?

Anne Meunier
MoDem / anne.meunier.juhl@gmail.com

D'autres infos qui pourraient vous intéresser :

Conseil municipal
Le conseil municipal de Schiltigheim est constitué de 39 élus au suffrage universel lors des élections municipales ayant lieu tous les 6 ans. 
En savoir plus