Ville de Schiltigheim
Imprimer cette page
Votre ville

Les métiers du bois

Les métiers du bois se développèrent avec la création du « Bas-port » sur l’Aar en juillet 1854 et l’installation du « Holzplatz » des Etablissements Stahl (bois de construction, etc…) qui débitaient les troncs d’arbres apportés par flottage.

 

Durant plusieurs générations, ébénistes, sculpteurs sur bois, tonneliers, carrossiers, tourneurs, constructeurs de bateaux ont travaillé à Schiltigheim et à Bischheim dans de grandes usines ou de petits ateliers. Attirés par le marché potentiel que représentaient les brasseries et les ateliers des chemins de fer, des centaines d’ouvriers et d’artisans ont écrit les pages de cette longue et foisonnante histoire des métiers du bois.


Un foisonnement qui a donné naissance à une véritable école et à l’éclosion de grands noms au premier rang desquels l’on retrouve les familles Jacquemin et Buckenmeyer, dont la notoriété a largement dépassé les frontières.


De 1812 à 1985, cinq générations de Jacquemin ont adapté et fait vivre différents styles de mobilier à Strasbourg d’abord et, à partir de 1894, rue Saint-Charles à Schiltigheim.

C’est à cette époque la première usine équipée d’une machine à vapeur fournissant l’énergie nécessaire au fonctionnement des machines.

 

Au tournant du siècle, la fabrique de meubles d’art Emile Jacquemin participe aux grandes expositions nationales et internationales. L’entreprise connaîtra un développement exceptionnel, poursuivant un intéressant travail avec les artistes locaux (Spindler ou Théo Berts), sachant aussi adapter sa production aux grands courants artistiques comme le style Art Déco.

 

Après la Seconde Guerre mondiale, l’arrivée de la ligne Chippendale assure pendant presque quinze ans le programme de fabrication. Au début des années 1970, l’entreprise s’oriente vers la copie de styles Louis XV et Louis XVI et s’ouvre vers un mobilier de haute qualité en bois massif. En 1985, après 91 ans de présence à Schiltigheim sous la responsabilité de cinq générations successives, la fabrique Jacquemin cesse son activité.

 


 


Ebeniste et sculpteur sur bois réputé, Ernest Buckenmeyer est né en1906 à Schiltigheim; il est ici apprenti chez Jacquemin vers 1925

Ebeniste et sculpteur sur bois réputé, Ernest Buckenmeyer est né le 7 novembre 1906 à Schiltigheim; il est ici apprenti chez Jacquemin vers 1925.

 

Né en 1906, dans une modeste maison d’ouvriers au cœur du Vieux Schilick, au n°4 rue Scheer, Ernest Buckenmeyer commence en 1921 son apprentissage de sculpteur sur bois dans l’ébénisterie Jacquemin. Il passe à 20 ans sont brevet de maîtrise. Charles, Aloïse et Antoine, ses frères, avaient un atelier d’ébénisterie au n°5 route de Bischwiller à Schiltigheim.

 

De 1926 à 1939 (dans l’ébénisterie Buckenmeyer Frères de Bischheim) puis 1948 à 1966 à l’Atelier d’Art rue du Schnokeloch à Strasbourg, il a exercé le métier de dessinateur et de créateur de meubles de style. Fasciné très jeune par le château de Rohan de Strasbourg, Ernest Buckenmeyer a su adapter le style Régence au mobilier de son époque. Le succès lui donna raison et l’on parla bientôt du « style Buckenmeyer » maintes fois copié…Parallèlement à son travail d’ébéniste, il poursuivit également son œuvre personnelle de sculpteur sur bois et de poète.

 

La fabrique de meubles schilikoise Jacquemin, cinq générations de 1812 à 1985

 

 


Voir aussi
 

Menu d'accès rapide