Ville de Schiltigheim
Imprimer cette page
Votre ville

Le temps des guerres

L‘Alsace, terre de passage, fut de tout temps zone de conflits. Schiltigheim proche de Strasbourg et du Rhin, connaît dès le Moyen Âge les destructions et les désastres.

 

Schiltigheim histoire guerre de Trente ans gravure

 
La guerre de Trente Ans (1618-1648)

oppose dans le Saint-Empire romain germanique les princes catholiques soutenus par l’empereur et les princes protestants alliés à la Suède et à la France. Elle fut cruelle en Alsace. La population subit les dévastations, la famine et les épidémies.

 

 

La guerre de 1870

Lors du siège de Strasbourg en 1870, la ville, occupée par les Prussiens, est cruellement touchée par les bombardements. Le 9 août 1870 la porte de Pierre à Strasbourg est ouverte, pour permettre aux gens de la campagne de venir se réfugier derrière l'enceinte de la ville. On inonde  les alentours par l’ouverture des vannes de l’île de la Bruche.

 

Située sur la terrasse de loess, Schiltigheim est épargnée. Le 11 août, l'occupation de Schiltigheim commence par l'arrivée d'une troupe de dragons badois qui est accueillie par des tirs venant des remparts de Strasbourg. Les premières salves des canons strasbourgeois, le 13 août, sont donc tirées sur Schilick.

 

Le 18 août, une rude bataille s'engage entre les soldats français et les troupes prussiennes stationnées à Schiltigheim. Vingt-cinq soldats français sont tués. Un monument en leur honneur se dresse au cimetière central, près de l’église Sainte-Famille, et porte l'inscription suivante : "Aux défenseurs de Strasbourg tombés à la sortie du 18 août 1870."

 

Le siège dure encore quelques jours, jusqu'au 27 septembre 1870, jour de la capitulation de Strasbourg. Le dernier obus tiré de Strasbourg tombe et explose dans la poudrière établie dans la batterie 27, devant l'usine Quiri et Cie et le marchand de bois Lobstein.

 

Conséquence de cette occupation particulièrement destructrice sur la population schilikoise, une épidémie de variole fera une cinquantaine de victimes à la fin de l'annee 1870. Mais la vie reprend peu à peu et la population qui s'était réfugiée hors du village prend le chemin du retour.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nombreux champs étaient abandonnés, couverts de ronces, le village était en ruines. Dans les années qui suivirent, la paix n’était pas revenue en Alsace. L’invasion du duc de Lorraine (1652), la guerre avec Louis XIV, s’accompagnèrent de nouvelles dévastations.

 

Gravure de Lix illustrant l'arrivée des Prussiens 1870 rue Neuve à Schiltigheim

Gravure de Lix illustrant l'arrivée des Prussiens rue Neuve à Schiltigheim

 

Soldats prussiens devant la malterie Goetz dévastée 27 septembre 1870 Schiltigheim

Soldats prussiens devant la malterie Goetz dévastée 27 septembre 1870

 


Voir aussi
 

Menu d'accès rapide